Soeur Jeannine Beaugendre

Dès 1960, tu arrives à Maure de Bretagne, milieu rural profond, milieu marqué aussi par une grande pauvreté. Là, tu resteras pendant 14 ans. 

Dans la fougue de ta jeunesse, tu donnes le meilleur de toi-même, dans la classe du certificat d’études. Ensuite, après une formation appropriée, toujours à Maure de Bretagne, tu es un peu pionnière pour les classes de transition. Tu te retrouves régulièrement avec les autres sœurs de la Congrégation qui, comme toi, s’investissaient dans ces classes qui recevaient les élèves en difficulté.

Aux vacances d’été, tu participes allègrement aux camps organisés pour les jeunes de l’école qui n’avaient pas la chance de partir en vacances. Pour certaines, c’était la première découverte émerveillée de la mer. !

 

Ce fut ensuite une période où tu as dû assumer pendant quelques années une direction d’écoles à la Guerche de Bretagne puis à Martigné.

 

C’est après ce long temps donné à l’enseignement, que tu as changé d’orientation. Tu as suivi une formation pour vivre une mission de permanente en pastorale ! Dynamique, créative, pleine d’entrain, tu as œuvré à Cesson Sévigné où on aimait t’appeler « Sister Act » tellement tu étais vivante et entraînante. Puis, tu es venue à La Ferté Bernard pour cette même mission. Avec des laïcs tu t’es investie dans la catéchèse et à la liturgie.

Partout il reste des personnes qui se souviennent de toi, car tu étais souriante, relationnelle, et tellement donnée !!

 

A partir de 2001 ta santé commence à se dégrader ?

Tu entres à Dujarié en 2005. Là, tu es entourée et aimée.

 

Dans une première période tu rends de petits services. Tu apprécies les présences attentionnées du personnel et des sœurs qui te visitent. Tes yeux parlent et tu réponds toujours par un large sourire. …

 

Mais assez vite tu es partie dans ton monde, celui où nous ne pouvions pas vraiment te rejoindre ! Peut-être sentais-tu que nous étions là et que nous continuions à te servir et à t’aimer !

Aujourd’hui, nous te disons aurevoir Jeannine… là où tu es, près du Dieu d’amour et de lumière, nous savons que tu es heureuse !

 

                                                                        Sr Marie Laure

 

Sainte Mère Théodore Guérin

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Providence de Ruillé sur Loir