Soeur Christiane GARNIER

À partir de la classe de 6ème, elle vit les années de collège et de lycée à Sées, Cours Normal et Institution Marie-Immaculée, avant d’entrer au noviciat de la Providence à vingt et un ans.

 

 Deux ans d’enseignement vont suivre, puis des études universitaires et de recyclage religieux.

        C’est à l’Institution Marie-Immaculée qu’elle revient en 1971, et y enseigne pendant dix-sept ans ! Professeur de biologie, elle sait passionner ses élèves avec une pédagogie active. Son souci ? Éveiller les jeunes sur le sens de leur avenir. Elle partage la direction de l’Institution avec un prêtre, une exigeante collaboration…

 

         En 1988 Sœur Christiane est élue Supérieure Générale de la Providence de Sées : vingt et un ans de responsabilité, …

Sœur Christiane a été l’artisan courageux et tenace de plusieurs « passages » de la Congrégation : la fédération avec trois congrégations, la fusion quinze ans plus tard avec la Providence de Ruillé sur Loir, la création de l’Association Marguerite Guérin, confiant à un groupe de laïcs les maisons de retraite.

        Tout en étant très investie dans la tâche de Supérieure elle s’est s’engagée dans l’accompagnement de jeunes en recherche de vocation et  de groupes du Mouvement des Cadres Chrétiens.

       

        Sœur Christiane était une femme de la terre, au caractère entier, courageuse, droite, tenace, même si parfois, dans ses relations, elle oubliait « d’arrondir les angles ».

 

        À la fin de son mandat de Supérieure, elle souhaitait travailler dans la pastorale. Ce qu’elle fit pendant cinq ans, jusqu’au bout de ses forces.

        Longuement éprouvée par la maladie et la souffrance, accompagnée fraternellement par sa communauté, Sœur Christiane a vécu son grand passage.

Merci Christiane, et à Dieu …

 

« Par tes chemins Seigneur, conduis-nous où nous allons :

à la lumière où tu habites. »

 

Sainte Mère Théodore Guérin

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Providence de Ruillé sur Loir